Préservation de la biodiversité, retour à une alimentation locale, nouveaux modèles économiques, enjeux énergétiques et mobilités, maintien des liens sociaux : aujourd’hui, il est indispensable de retrouver le « bon sens » de l’urbanisme traditionnel et de favoriser un aménagement garant du respect de l’environnement naturel et paysager.

Les défis d’un urbanisme durable

Unepartie importante du territoire est concernée par la loi Montagne, qui impliqueun certain nombre de principes visant à préserver ces zones particulières :principe d’urbanisation en continuité, principe de préservation des espacesremarquables et des zones agricoles… Ces principes permettent aussi d’allerdans le sens d’un urbanisme qualitatif.

La Charte du Parc naturel régional des Monts d’Ardèche traduit une réelle volonté d’inscrire les nouveaux développements et l’évolution des communes et intercommunalités dans l’exigence d’un urbanisme qualitatif.
3 mesures concernent plus spécifiquement l’urbanisme :
> 5.1 Doter le territoire d’outils stratégiques de planification pour une politique d’urbanisme économe ;
> 5.2 Porter une attention particulière à la préservation des terres agricoles ;
> 5.3 Développer un urbanisme opérationnel répondant aux enjeux sociaux et patrimoniaux des Monts d’Ardèche.
La charte comprend également un Plan de Parc qui cartographie les différentes mesures.

Des priorités s’imposent :
> la préservation des ressources naturelles et agricoles
> la reconquête du bâti vacant ou dégradé au cœur des bourgs et village.

Entant que territoire engagé pour un urbanisme durable, il est essentiel de faireun saut qualitatif dans les politiques d’aménagement, en premier lieu àl’échelle de la planification avec les documents d’urbanisme mais également àl’échelle opérationnelle avec les opérations de reconquête des bourgs etvillages ou des aménagements en extension.

La qualité doit être recherchée tant dans les réalisations (formes urbaines, prise en compte de la biodiversité, architecture, savoir-faire et matériaux…) que dans les processus de projet (réflexions transversales préalables, démarches partenariales, implication citoyenne…).

Un plan de paysage, pour accompagner la mise en œuvre de la charte

Le plan de paysage pour les territoires des Monts d’Ardèche et des SCoT Centre Ardèche et Ardèche méridional, accompagne la mise en œuvre de la charte. Il fixe des objectifs de qualité paysagère pour tout le territoire et déclinés par unité paysagère. Il a participé à la définition de stratégies politiques actées dans les Schémas de Cohérence Territoriale.

Des outils disponibles à différentes échelles

Au-delà de l’action du Parc, différents outils permettent d’agir en faveur d’un urbanisme durable :