Optimiser les déplacements

Si les déplacements automobiles sont aujourd’hui prédominants dans les Monts d’Ardèche, il est nécessaire de chercher à développer au maximum des modes de transports alternatifs à la voiture :

  • Favoriser les déplacements doux, notamment en limitant l’étalement des constructions et en recentrant l’urbanisation dans les centre-bourgs et villages
  • Encourager les projets de voies vertes / douces,
  • Développer les transports en commun et transports à la demande ainsi que le covoiturage.

Optimiser la consommation d’énergie

La transition énergétique se fait notamment par l’optimisation de la consommation d’énergie. Plusieurs pistes peuvent être explorées :

  • Limiter les déplacements par un urbanisme adapté ;
  • Réduire au maximum la consommation énergétique des projets dès leur conception ;
  • Adapter les constructions au contexte local en s’inspirant des principes d’une architecture bioclimatique (prise en compte du relief et protection face au vent dominant, orientation du logement par rapport au soleil, ouvertures …) ;
  • Employer des matériaux écologiques ;
  • Etudier systématiquement la possibilité d’installation de dispositifs de production d’énergie renouvelable (solaire, photovoltaïque, éolien, bois-énergie), sous réserve d’intégration paysagère. La charte du Parc comprend des guides d’intégration des dispositifs photovoltaïque et éolien.

Ils l’ont fait près de chez vous :
> Etude « autopartage » (Communauté de communes Beaume Drobie, commune de Beaumont)
> Stratégie énergétique communauté de communes Ardèche des Sources et Volcans
> Dispositif « Vallée en stop », autostop organisé (communauté de communes Beaume-Drobie)