Les Roches de Borée forment un ensemble spectaculaire de dômes phonolitiques déchaussés par l’érosion.

Les roches de Borée comme les autres sucs alentours (le rocher des Pialoux, le Gouleïou, le suc de Touron) témoignent d’un volcanisme sans cratère. Il s’agit d’une lave visqueuse qui traverse le socle granitique et ne s’écoule que peu ou pas, donnant naissance à des dômes de différentes natures. Ces dômes sont essentiellement constituées de phonolite (roche également appelée Lauze dans le Massif Central) ou autres laves différenciées.

La forte viscosité de cette lave et la disposition uniforme de ses minéraux détermine sa structure feuilletée et facilite ainsi la formation en dalle.

Le Gouleïou présente des prismations radiales : horizontales à la base, elles rayonnent autour du point d’émissions. Ceci est du au refroidissement rapide de la lave au contact du terrain, ici composé de granite.

Le suc de Touron est caractérisé par une phonolite bleue présentant une formation en blocs de formes parallélépipédiques. L’érosion, particulièrement active lors des périodes froides du Quaternaire, a déchaussé la base des sucs et provoqué de nombreux éboulis visibles sur les pentes.

Le sentier des Roches de Borée:

http://www.destination-parc-monts-ardeche.fr/pedestre/roches-de-boree/