Le volcan (ou rocher) du Don est un neck basaltique dont il ne reste aujourd’hui que le bouchon de cheminée qui culmine à 1165m. Ses coulées associées forment aujourd’hui une inversion de relief.

Le volcan du Don appartient aux volcans anciens de l’Ardèche. Il s’agit d’un neck basaltique dégagé par l’érosion totale du reste de l’édifice volcanique (un neck est une ancienne cheminée volcanique, qui à été davantage conservé par l’érosion que le reste de l’appareil). Il est caractérisé par ses prismes d’orientations très variables (tantôt à la verticale, tantôt à l’horizontale). Cette prismation particulière atteste qu’il s’agit de la partie supérieure du neck, possiblement un ancien lac de lave occupant le fond du volcan originel.

La coulée émise par le volcan est également en inversion de relief. Elle occupe en effet une paléo-vallée d’orientation globale nord-est/ sud-ouest, et présente des différentes directions d’épanchement de la lave. Au bord de la route 204, il est possible d’observer le granite qui a été cuit au contact de la coulée : il prend des aspects rouge brique et présente une texture assez friable.

Lors des glaciations quaternaires le neck a largement été altéré et morcelé par la gélifraction (fraction de la roche par la glace) ce qui a généré des éboulis importants, visibles autour du neck et particulièrement sur son flanc sud.

Les ruines du château du Don, datant du XIe siècle, sont visibles au sommet du volcan. Les fondations de ce bâtiment sont plus ou moins bien visibles par endroits, notamment la base d’une tour qui reste bien identifiable.