A proximité de Privas, au dessus et de la vallée de l’Ouvèze. Le site des grottes de la Jaubernie, habitations troglodytiques fortifiées, nichées sous une immense dalle de calcaire gréseux est spectaculaire. Outre les grottes, la dalle qui les dominent abrite une ancienne carrière de meules et quelques fossiles de bélemnites.

Ces dalles de calcaire gréseux et conglomératique du Domérien (environ -190 millions d’années) se sont formées en milieu deltaïque sous marin pendant le Jurassique inférieur. Sur la face ouest de l’affleurement plusieurs cavités existent. Ces grottes naturelles ont été par la suite aménagées en habitations fortifiées semi-troglodytiques.

Pendant le Jurassique inférieur (Lias), l’Ardèche est submergée par la mer. Dans le secteur de Coux, au Domérien supérieur, l’environnement est deltaïque sous-marin : des débris s’accumulent et se sédimentent pour former des strates de calcaires gréseux et des bancs de conglomérats à galets de quartz provenant du socle cristallin proche.

Il est à noter la présence de quelques rostres de bélemnites (parties de mollusques ayant vécus à cette époque) sur la partie supérieure de la dalle, orientés selon le sens majeur des courants sous-marins. Une faille proche a permis la circulation de fluides contenant de la baryte (variété de minéraux) qui s’est substituée à la calcite sous forme de barytine par le phénomène d’épigénisation (remplacement d’un corps chimique par un autre sans pour autant perdre l’aspect initial de la matière) jusqu’à mi-pente. De nombreuses lacunes stratigraphiques dans ces dépôts sédimentaires semblent attester de phénomènes de transgression et régression successives (présence alternée de la mer). Les strates sont empilées sur une quinzaine de mètres d’épaisseur. La partie inférieure est constituée essentiellement de conglomérats, et la partie supérieure est formée de calcaire gréseux plus fin qui a été exploité pour la fabrication de meules.

Durant le Quaternaire, la circulation de fluides dans des fissures affectant la dalle de grès a créé les cavités par dissolution du ciment calcitique, formant des amas de sables grossiers éliminés par ces mêmes fluides.

Si les grottes de la Jaubernie ont longtemps été occupées comme abris temporaires, c’est surtout à la fin du XVIe siècle et au début du XVIIe siècle, pendant et au lendemain du siège de Privas (1629), qu’elles ont été aménagées. Sur les 8 grottes, quatre sont accrochées au flanc de la falaise. Les autres se trouvent au bord du ruisseau mais ne sont plus accessibles. Aujourd’hui propriétés privées, l’architecture des grottes mêle des caractéristiques domestiques et défensives (meurtrières et bretèche). La plus grande présente une porte en accolade surmontée d’un écusson. La fenêtre et les vestiges d’une grande cheminée sont de style Renaissance. Les grottes de la Jaubernie ont servi de lieu de retraite et d’habitations provisoires pendant les guerres de religions aux XVIIe et XVIIIe siècles. C’est à ce titre qu’elles sont devenues l’un des symboles des luttes religieuses qui ont ravagé la région.

Attention, le sentier est accessible mais les grottes sont privées!

La balade de la Jaubernie:

http://www.destination-parc-monts-ardeche.fr/pedestre/grottes-de-la-jaubernie/

Aucun résultat pour votre recherche