Les Monts émerveillent
Les Monts d’Ardèche dévoilent une histoire géologique et des paysages uniques. Sur ces pentes abruptes, l’Homme a bâti au fil des siècles une civilisation intimement liée à la nature

Un patrimoine réinventé


L’architecture raconte à sa façon l’histoire des Monts d’Ardèche. Les
terrasses en pierre sèche témoignent du labeur des hommes pour cultiver dans les pentes. Églises romanes et châteaux féodaux côtoient d’impressionnantes usines au bord de l’eau : moulinages du fil de soie,
papeteries, tanneries… Ce patrimoine n’appartient pas qu’au passé. Des
bâtiments industriels sont reconvertis en résidences d’artistes ou accueillent des entrepreneurs pour perpétuer des savoir-faire et en inventer de nouveaux.

Une nature d’exception

Toutes les ères géologiques depuis 550 millions d’années sont représentées dans le Parc. D’où la variété des paysages et la remarquable biodiversité. Ici, des espaces naturels fragiles, des espèces rares ou vulnérables – de l’aigle royal à la genette. Là, une nature ordinaire dans les prairies et les vergers, les haies et les mares. Et pourtant tout aussi estimable.

Une agriculture aux saveurs uniques

Des herbages d’altitude, abritant troupeaux bovins de Fin Gras du Mézenc et myrtilles jusqu’aux vignes et oliviers du sud en passant par la châtaigneraie et les moutons des Cévennes : l’agriculture affiche une étonnante diversité de productions. On compte 300 fermes en agriculture biologique sur 20% de la surface agricole. L’agriculture marque fortement de son empreinte les paysages et présente un patrimoine exceptionnel lié à l’exploitation des pentes.