Une brève histoire de 550 millions d’années

La formation de la Terre (4.6 milliards d’années)

Le système solaire est né il y a 4.6 milliards d’années suite à l’explosion d’une étoile ancienne : Super nova.

Nuage et matière primitive issus de la disparition de cette super nova vont entrainer la formation du soleil.
Puis, petit à petit, par accrétion, les poussières ont constituées les planètes en s’agglomérant entre elles.

Parmi ces planètes se forme la Terre dont les conditions sont totalement différentes de celles que nous connaissons aujourd’hui. Sa température est très élevée et l’activité volcanique est incessante.

Il faudra attendre des centaines de millions d’années pour que la Terre se refroidisse et que sa surface se solidifie puis que les océans apparaissent.

L’atmosphère primitive toxique ne permet pas encore le développement de la vie sur Terre et l’oxygène apparaîtra bien plus tard.

 La vie se développe dans les océans (550 millions d’années)

Précambrien – 550 millions d’années

Le précambrien représente la plus grande partie de l’histoire de la Terre. A la fin de cette longue période la vie apparaît dans l’océan il y a environ 550 million d’années.

Dévonien (419 à 360 millions d’années) : la collision des continents débute, l’océan se ferme

Les premiers vertébrés commencent à conquérir la terre ferme, notamment Ichthyostega qui mesurait environ 1 mètre et possédait certaines caractéristiques de poissons ainsi que des poumons et quatre membres.

Carbonifère (360 à 300 millions d’années) : La collision s’achève, la chaine de montagne apparaît

Les effets de la collision s’intensifient donnant naissance à une chaîne de montagne : la chaîne hercynienne. Le continent unique est maintenant formé : c’est la Pangée.

Permien (300 à 250 millions d’années) : L’érosion de la chaîne hercynienne se poursuit

Permien inférieur

Les effets de la collision s’intensifient donnant naissance à une chaîne de montagne : la chaîne hercynienne. Le continent unique est maintenant formé : c’est la Pangée.

Permien supérieur

A la fin du Permien, l’érosion de la chaîne hercynienne se poursuit sous un climat marqué par l’aridité.

Trias (250 à 200 millions d’années) : L’érosion se poursuit sur des reliefs réduits à de simples bosses

Sous un climat aride, de multiples bras de rivières se rejoignent avant d’aller rejoindre la mer de cette époque : la paléothétys. Au fil du temps, ces bras se déplacent. Les dépôts se superposent et les couches s’entrecroisent.

Sur ces dépôts qui forment aujourd’hui les grès du Trias dans le Piémont cévenol se trouvent des sites à empreintes de dinosaures et de reptiles (à Ucel notamment).

Jurassique (200 à 145 millions d’années) : A l’échelle mondiale, le continent unique, la Pangée, se disloque.

Au Jurassique inférieur une mer s’installe sur tout le Sud de la France. Les premiers dépôts marins correspondent à des milieux peu profonds riches en moules et autres bivalves.

En Ardèche, les marnes et calcaires fossiles racontent l’histoire des rivages et des fonds marins. (Cirque de Naves au Vans – Bois du four à Vernoux).

Crétacé (145 à 65 millions d’années): Les continents continus de s’éloigner

Durant le Crétacé, le supercontinent la Pangée finit de se scinder pour former les continents actuels. L’océan Atlantique s’élargit : le Gondwana, qui s’était auparavant détaché de la Pangée, se fracture en Antarctique, Amérique du Sud et Australie, et s’éloigne de l’Afrique.

Paléogène (66 à 23 millions d’années): L’Amérique s’éloigne. La collision entre l’Afrique et l’Europe est à l’origine de la formation des Alpes.

Effondrements et soulèvements se succèdent. La bordure Est du Massif central se soulève créant une première marche d’escalier dans le paysage. Celle-ci finira ultérieurement par atteindre près de 1000m sous l’effet des mouvements tardifs qui ont précédé la mise en place des volcans.

Néogène (23 à 2.5 millions d’années) : Les volcans apparaissent sur le massif du Mézenc.

Entre 12 et 6 millions d’années, des coulées de laves fluides s’étalent et s’empilent dans les vallées, suivies par des laves plus visqueuses qui finissent par édifier des reliefs en dômes et aiguilles dans le Massif du Mézenc-Gerbier.

Quaternaire (2.6 à aujourd’hui) : La poussée de l’Afrique sur l’Europe se poursuit

Entre 3 millions d’années et 500 000 ans, c’est le volcanisme du Devès qui s’exprime sous forme de coulées de lave qui recouvrent de grandes surfaces.

Entre 166 000 ans et quelques dizaines de milliers d’années les jeunes volcans d’Ardèche apparaissent. Cônes volcaniques, cratères égueulés et coulées de lave s’installent dans un relief déjà très marqué par des vallées profondes.