Le Parc naturel régional des Monts d’Ardèche est partenaire de plusieurs projets de valorisation du patrimoine géologique.

En France:

Le Parc est adhérent de l’association IFREEMIS.

Le projet IFREEMIS de création d’un centre de ressources (recherche, formation, expertise) sur les milieux souterrains et les environnements karstiques est une plateforme collaborative réunissant différents acteurs concernés par les milieux souterrains et travaillant de concert à l’amélioration de la connaissance des milieux souterrains et des environnements karstiques, à la protection de leurs patrimoines naturels, culturels, de leurs environnements et à leur valorisation.

https://www.ifreemis.com/

Le Parc est partenaire du Muséum d’histoire naturelle de Nîmes:

Le Muséum d’Histoire naturelle de Nîmes quant à lui, propose, depuis sa création en 1895, des collections sans cesse enrichies, qui font de lui aujourd’hui l’un des plus riches Muséums de France, classé au 6ème rang national pour ses collections d’entomologie, de géologie et de préhistoire notamment. Il œuvre au quotidien pour le développement de la culture scientifique, la transmission des savoirs, la préservation de la biodiversité et la valorisation de ses collections, en particulier dans le domaine de la géologie et de la paléontologie.

Considérant la convergence des objectifs et orientations du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche et du Muséum d’Histoire naturelle de Nîmes en matière de valorisation des patrimoines géologiques et paléontologiques et de transmission des connaissances aux différents publics.

https://www.nimes.fr/index.php?id=284

A l’international:

Engagement UNESCO:

La coopération entre territoires et les échanges internationaux sont au cœur de la logique de l’UNESCO dans le cadre de son programme pour les géosciences et les géoparcs.

Le Parc participe régulièrement au programme d’échanges de l’UNESCO. Il a dernièrement accueilli une mission de Tunisie.

Engagement IFREEMIS:

Dans le cadre de l’association IFREEMIS, il est partenaire du SMERGC pour l’accompagnement de la province de Khammouane à une labellisation Géoparc mondial UNESCO.

La Province de Khammouane, située dans la partie centrale de la République Démocratique Populaire du Laos, regroupe plusieurs parcs naturels nationaux à paysages karstiques comptant de nombreuses grottes et rivières souterraines qui en font l’une des spécificités. Elle souhaite depuis plusieurs années  engager une stratégie de valorisation et de développement touristique en s’appuyant sur des programmes de coopération internationale, notamment ceux pilotés par l’ONG Tétraktys autour de la grotte de Konglor-Natane depuis une dizaine d’années.

Le projet « KARST – Khammouane Ardèche Stratégie Territoriale » porté par le Syndicat Mixte Espace de Restitution de la Grotte Chauvet (SMERGC), soutenu et financé par l’Agence Française de Développement (AFD) vient conforter les actions entreprises sur la période 2020 – 2022. Il a pour objectif de favoriser un échange d’expériences entre l’Ardèche et Khammouane, dont les similitudes géologiques et patrimoniales sont indéniables en termes d’enjeux de gestion et de valorisation de sites patrimoniaux naturels. Les finalités sont l’élaboration et la mise en place  de politiques publiques en matière de tourisme durable et d’outils de pilotage et de gestion des espaces karstiques sensibles, l’élaboration et la réalisation d’un plan de gestion de type Géoparc Mondial UNESCO sur les districts de Khoum Kham et de Nakaï et la réserve de Phou Him Poun et la montée en compétence des acteurs de la Province.

Partenaire du projet aux côtés du SMERGC, de Tétraktys et d’ Ifreemis, le Parc des Monts d’Ardèche apporte son expertise sur le montage de dossier de candidature en vue d’une labellisation Géoparc Mondial par l’UNESCO.

Engagement avec le Sud-Est Tunisien

A l’issue d’un premier échange encadré par l’UNESCO, les deux territoires ont convenus qu’au regard de leur proximité géographique et de leurs problématiques communes, il était possible de poursuivre les relations à travers une coopération formelle.

Celle-ci vise à instituer entre l’Office nationale des mines et le Parc des rapports étroits de coopération en vue de la réalisation de leurs objectifs respectifs de protection et de valorisation du patrimoine géologique, de développement économique, de progrès social et d’échanges internationaux..

La coopération a pour objectifs précis de concourir à :

•          L’établissement et à l’organisation de Géoparcs sur le territoire tunisien, avec une référence particulière à la région du Sud-est tunisien ;

•          La prépareration des futurs Géoparcs de la Tunisie pour les rendre conformes aux exigences requises par le Réseau mondial des Géoparcs, surtout dans la phase de rédaction du dossier d’adhésion, en s’appuyant sur l’expérience du PNRMA ;

•          La réalisation de programmes éducatifs et la formation de projets communs ;

•          La recherche de ressources financières, instrumentales et humaines pour réaliser les projets énoncés, par les Appels internationaux, nationaux, régionaux ou locaux, notamment, de l’Union Européenne ou d’autres institutions publiques ou privées.