Unchantier URBA’INNOV à Saint-Etienne-de-Boulogne

Ce mardi 2 juin, unevisite du chantier de logements communaux innovants était organisée àSaint-Etienne de Boulogne. Cette construction est une des rares réalisations decommande publique en bois paille et bénéficie de nombreux soutiens financierspour son caractère innovant, notamment celui du programme européen LEADERArdèche³, au titre de l’appel à projets Urba’Innov « soutien desinvestissements en faveur de nouvelles formes exemplaires d’habitat etd’urbanisme rural ».

4 écologements communaux

Des membres de lanouvelle équipe municipale de St Etienne de Boulogne étaient accompagnés parl’ancienne équipe pour visiter ce chantier initié en 2019. Le projet estcomposé de 4 logements sociaux de type T3, tous accessibles aux personnes àmobilité réduite. L’objectif pour la commune est d’éco-bâtir des nouveauxlogements confortables et attractifs, sur une petite parcelle de terrain enpente, non loin du centre bourg.

Une construction en bois etpaille

C’est dans le choix de ces deux matériaux bio-sourcés que résidel’innovation du bâti. L’ossature est réalisée à Aubenas avec du bois français,notamment du douglas ardéchois. La paille est un matériau naturel avec unequalité d’isolation thermique très performante. Les logements seront chauffésavec un poêle à bois individuel. Des panneaux photovoltaïques seront installésen toiture pour la revente d’électricité.

Malgré le confinement, lechantier a avancé

La structure des 4logements est composée de panneaux en bois et paille. Pour chaque logement, ilfaut 6 grands panneaux qui ont été préfabriqués par l’entreprise SAS MoulinCharpente. Une fois le terrassement et la maçonnerie réalisés, il ne reste plusqu’à monter les panneaux qui attendaient dans les ateliers. De la même manière,la toiture en ossature bois a été préfabriquée et sera posée dans la foulée. Unplanning optimisé pour le commanditaire comme pour les artisans.

Budget du projet

Lors de la visite, l’architecte Pascale Guillet aexpliqué qu’il fallait compter en moyenne 1750 euros /m2 pour ce type de projetayant recours à des matériaux biosourcés. Les projets plus standards (brique)s’élèvent plutôt à 1450 euros m2. Cependant, les économies réalisées enchauffage et le confort de vie viennent rapidement équilibrer les comptes. LaRégion Auvergne Rhône-Alpes, le Département de l’Ardèche, la Communauté decommunes du Bassin d’Aubenas ont soutenu financièrement le projet d’un coût totald’environ 830 000 €, ainsi que le programme européen LEADER Ardèche³ (àhauteur de 120 000 €).

Mission suivie par

Florence Dodet

- Chargé de mission

Programme européen LEADER et Marque Valeurs Parc

Parc naturel régional des Monts d'Ardèche

07380

Jaujac

- Portable : 07.76.19.42.17