Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

L'actualité du Parc

Retour à la liste

Un jardin pour les oiseaux : l’hiver. Retour sur la journée à la Maison du Parc

Publié le 24 novembre 2014

Retour sur la 6ème journée « Accueillons la nature au jardin : la biodiversité, ça se cultive en famille », sur le thème des oiseaux en hiver. Dimanche 16 novembre 2014.


L’hiver approche à grand pas, accompagné de son cortège de malédictions pour les oiseaux et même la faune sauvage en général : le froid et la faim. Avec quelques astuces, le jardin de chacun d’entre nous peut devenir un réel refuge pour passer le moins mal possible la mauvaise saison. Voici donc ce que va nous révéler cette nouvelle journée au siège du Parc naturel régional des Monts d’Ardèche en compagnie de Nicolas Dupieux du Parc, et de Nicolas Duroure de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO).

Pour cette antépénultième rencontre (avant-avant-dernière ; les enfants auront appris un mot nouveau !), suite logique de la première journée « un jardin pour les oiseaux : le printemps », vingt-deux adultes et trente enfants, soit dix-sept familles, ont répondu présent. Tous furent accueillis avec les modanes du boulanger de Jaujac et en plus cette fois avec deux brioches aux pralins et du jus de pommes variétés anciennes. Tandis que chacun se réchauffe derrière les murs épais du château, dehors, le gris domine sans partage.

  • Les oiseaux ont besoin de nous

À l’aide d’un diaporama, Nicolas Duroure dresse le tableau de la situation des oiseaux en hiver : « Les oiseaux se portent mal car leurs habitats sont dégradés. Ils ont besoin de nous et nous pouvons les aider en jardinant de façon écologique, et l'hiver en leur apportant de la nourriture et de l'eau dans une coupelle pour qu’ils puissent boire et se baigner. » Pinson des arbres et pinson du Nord, sittelle torchepot, mésanges charbonnière et bleue, verdier d'Europe, merle noir, rouge-gorge familier, gros-bec, chardonneret élégant, accenteur mouchet, tarin des aulnes... : tous ces oiseaux n’hésitent pas à fréquenter assidûment les mangeoires entretenues par les hommes en hiver. Et même parfois l’épervier peut venir voler sur le site en quête d’une proie aisée à capturer.

Bien sûr s’il est indispensable de nourrir les oiseaux, il convient de ne pas le faire n’importe comment. Ne jamais donner de nourriture salée, il faut privilégier les graines natures, notamment de tournesol, les fruits très mûrs, la graisse telle que le saindoux ou la margarine. Mais comment installer convenablement cette nourriture afin qu’elle profite pleinement aux oiseaux. « Dans le commerce, il existe différentes sortes de mangeoires ; à plateau, suspendue, trémie, silo, explique Nicolas. Mais on peut en fabriquer simplement avec des planches ni traitées, ni peintes, et juste passées à l'huile de lin ou avec des matériaux de récupération comme les bouteilles en plastique. » Ainsi s’achève la présentation. Maintenant place à l’action.

  • Atelier "Je cuisine pour les oiseaux !"

Tous, nous gagnons les cuisines du château pour un atelier « cuisiner pour les oiseaux ». Son objectif est la fabrication de boules de graisses et graines. En voici la recette : prendre du saindoux à température ambiante et le mélanger à des graines variées et du tournesol non salé. Les enfants se font un plaisir de malaxer leur boule de saindoux, mais pas trop car sinon la graisse fond sous la chaleur des mains. Ils mélangent les graines et malaxent à nouveau le tout avant de glisser dans la pâte obtenue un brin de raphia au bout duquel ils ont noué une petite tige de genêt pour que le raphia ne s’arrache pas de la boule. Ce dernier servira plus tard à suspendre la boule dans un arbre du jardin, loin des éventuels prédateurs que sont les chats par exemple et à l’abri du soleil pour que le saindoux ne fonde pas.

  • A vos jumelles !

Pendant que les boules durcissent au froid, nous partons pour une petite balade dans les jardins, labellisés "Refuge LPO" depuis le mois de juin. Face à l’affluence des participants, deux groupes sont formés. Enfants et parents, jumelles en main, ont pu observer à loisirs les oiseaux qui avaient déjà pris l’habitude de venir se nourrir de graines de tournesol dans les mangeoires que Nicolas Dupieux avait pris soin d’installer plusieurs jours à l’avance. Nous étions sans doute trop nombreux et rouge-gorge, mésanges bleues et charbonnières, moineaux domestiques, chardonnerets élégants, pinsons des arbres, verdiers d'Europe et bergeronnette grise ont plus tourné autour des mangeoires que participé au festin proposé.

Une fois n’est pas coutume, les conditions météorologiques ne nous permettent pas de déjeuner sur l’herbe au sein des jardins. Nous devons rentrer au chaud et pour cette fois pas de café car le "maître cafetier" n’est pas là !

  • Atelier : fabrication de mangeoires

Après ce temps de pause, nous tirons tables et tréteaux pour préparer l'atelier bricolage nature avec la fabrication d'une mangeoire trémie destinée à recevoir des graines. Nicolas Duroure distribue les plans aux familles pour que chacune reparte avec un exemplaire en sapin réalisé au cours de l’atelier. Malgré la météo capricieuse, quelques gouttes s'invitent puis disparaissent rapidement pour laisser s’achever les fabrications en cours. En deux heures chaque famille est en possession d’une mangeoire et les enfants peuvent remplir un sachet de graines de tournesol à emporter leur permettant d'amorcer le nourrissage à la maison. Ces graines bio ont été produites par un adhérent de la LPO.

« La mangeoire doit être posée à l'abri des intempéries et surtout des chats et autres prédateurs, suspendue ou fixée contre un mur, une façade, voire vissée sur un piquet, poursuit Nicolas. Le nourrissage peut commencer avec les premiers froids de novembre et se poursuivre jusqu'au retour des beaux jours à partir de février ou mars. Il ne faut jamais arrêter le nourrissage brutalement durant une période de froid intense car des oiseaux s'habituent et deviennent dépendants de la source de nourriture qui leur est offerte. »

La traditionnelle photographie de groupe est réalisée avant la clôture de la journée par le non moins traditionnel goûter, dans les jardins cette fois… Sans oublier pour les enfants de récupérer les pots de graisse du matin, encore un peu tôt pour être démoulés…

Texte : Bruno Auboiron (prises de notes : Nicolas Dupieux)

Calculer votre itinéraire

Pour aller plus loin

Mission suivie par

Elu référent : Raoul L'Herminier

Chargé de mission : Nicolas Dupieux

NDPatrimoine naturel et environnement

Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche 
Domaine de Rochemure 
07380 JAUJAC 
Tél. : 04.75.36.38.60.
Portable : 06.19.21.68.34.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

VIE DU TERRITOIRE

Le Parc en images



Voir la photothèque


Rechercher une actualité

 
 

Agenda

    Voir tous les évènements


    Le Parc à la loupe


    Découvrez les artisans, les producteurs, les sorties rando, les événements, les rendez-vous terroir, les maisons et musées... des Monts d'Ardèche.

    Accédez à la carte interactive

    carte-interactive

     

     

     

     

     

     

     

     

    Météo


    Jaujac, Parc des Monts d'Ardèche