Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

L'actualité du Parc

Retour à la liste


« Peinture au naturel, à plusieurs mains » par Xavier Ott. Retour en images sur la journée à la Maison du Parc.

Publié le 01 février 2016

Retour en images sur la 7ème journée 
« Artistes en herbe : tous au jardin ! » sur le thème « Création de pinceaux, réalisation d’une fresque à plusieurs mains, avec des pigments naturels » par Xavier Ott. Dimanche 10 janvier 2016.


Cette nouvelle année débute sous le signe du geste créatif, du geste influencé par les lignes proposées par la nature. Pour guider les treize enfants et les huit adultes présents dimanche, Xavier Ott, artiste pluridisciplinaire, œuvrant en faveur de l’écologie et du sociétal, se positionne en qualité de chef d’orchestre de la réalisation d’une œuvre tout à la fois collective et un brin individuelle. Il évoque le déroulement de la journée, livre quelques consignes pour respecter l’intégrité de la salle car l’encre de Chine ne pardonne rien ! « L’idée de cette journée n’est pas de faire simplement de la peinture et de la chimie, mais d’aller vers le geste créatif en imaginant le résultat que peuvent donner les traces de chaque plante sur la toile avec de la peinture inspirée par la nature, explique-t-il. » Ainsi la peinture utilisée aujourd’hui se compose d’épices pour les couleurs… « Mais d’habitude les épices on les mange, s’exclame une petite fille ! »

En mélangeant un rien d’épices en poudre dans de l’eau, la magie opère et la couleur devient liquide. Mais dans le temps cette couleur devenue peinture s’effacerait vite, alors pour qu’elle perdure, Xavier y incorpore un liant, de la résine. Outre les épices, la terre et le charbon de bois, éléments utilisés depuis la nuit des temps, seront aussi employés ainsi que la betterave rouge.

Une fois passées en revue les diverses peintures, Xavier présente les « trucs » de la nature comme disent les enfants. « Ces plantes, ou plus exactement ces extrémités de plantes, je les ai cueillis et coupés dans le jardin autour du château, assure Xavier. Ils vont nous servir à fabriquer des pinceaux. » Une canne de bambou au bout de laquelle sont attachées quelques brindilles d’absinthe et voilà né le premier pinceau. Xavier guide ces premières fabrications et chacun s’essaye ensuite à la fabrication de son propre pinceau selon ses envies et sa sensibilité.

Au sol est fixée une longue toile. Elle symbolise la nature qui est en perpétuel mouvement. « Dans cette nature, nous allons être des animaux et des plantes qui laissent leurs traces, poursuit l’artiste. » Mais avant de tester l’empreinte de son pinceau, chacun reçoit un petit papier et un crayon pour réaliser un dessin. À ce moment là, seuls les adultes se posent des questions et hésitent. « Si vous reproduisez vos petits dessins sur la toile, vous ferez de l’art conceptuel, plaide Xavier. Là, nous allons travailler à la création d’une peinture spontanée, directe. » Alors, les pinceaux, maniés par des petites et des grandes mains, déposent l’encre de Chine sur le papier. Les traces et les empreintes se dessinent. Quelques minutes plus tard de vie sur la toile-nature, Xavier invite chacun à poser son pinceau. Et tous se mettent à tourner autour de la toile pour observer et dire ce qu’ils ressentent. « Les traces des autres viennent perturber les miennes, c’est comme dans la nature, s’exprime un adulte. Le collectif supprime l’effet individuel. » Un autre ajoute : « Tout ce noir et blanc donne envie de mettre de la couleur maintenant. »

Mais il est impossible d’utiliser les pinceaux ayant trempé dans l’encre de Chine pour un autre usage, alors vient le temps de descendre au jardin pour prélever de nouveaux éléments nécessaires à la fabrication de pinceaux neufs et peut-être différents. Quelques feuilles d’onagre autour d’une petite branche et voilà un nouveau et unique pinceau. Du romarin, des pointes de cèdre, de l’euphorbe, de l’armoise et voilà encore d’autres pinceaux… L’heure avance et chacun rejoint la cuisine accueillante pour le déjeuner.

À peine le café ou le thé avalé, la toile-nature appelle. Xavier sort les couleurs que les adultes portent dans des pots en verre. Ils se déplacent le long de la toile et les enfants déposent des gerbes et des points de couleur. Bien vite les adultes se prennent au jeu. La danse des pinceaux sur la toile, la danse des végétaux enduits de couleur sur la toile-nature. Des points rouges comme des gouttes de sang, des balayages comme des traits en courbes élégantes. Le rouge de la betterave, le bleu-gris du graphite, le jaune du curcuma et le vert du cumin ; et l’encre de Chine se dilue un peu et se déplace quand une couleur passe par dessus. Ce mélange offre une autre couleur, inattendue… Moment de pause pour observer et ensuite l’ajout de petites touches de couleurs.

La promenade est indispensable pour laisser à la peinture le temps de sécher tranquillement. Xavier entraîne tout le monde sur le chemin et les pas nous guident vers le volcan, juste à son pied. Arrivé près du point du sentier aménagé évoquant la poêle à châtaignes, l’artiste invite chacun à laisser vagabonder son imagination pour détourner cet aménagement grâce aux pierres, bogues de châtaignes, fougères sèches. Du Land Art en hiver.

Au retour, le passage devant la source du Peschier incite à recueillir son eau ferrugineuse pour après quelques minutes de décantation prélever le dépôt orangé. Et une fois revenu au château, chacun décolle les fenêtres préalablement imaginées sur la toile-nature. Elles sont autant de petits tableaux abstraits encadrés par une bande blanche. Cet espace libéré permet ensuite à chacun de dessiner ou peindre ce qui lui passe par la tête. Un nouvel espace d’expression est apparu et la toile-nature revit et prend une dimension différente. Le dépôt de l’eau de la source souligne de sa couleur de fer rouillé les dessins en devenir… Avec trois fois rien de la nature, on peut tout faire !

Cette exceptionnelle journée s’achève par la photo de groupe devant la toile-nature avec en main les petits tableaux abstraits. Et bien sûr, retour dans la cuisine pour déguster les galettes des rois qui, une fois n’est pas coutume, ont remplacé les brioches.

Le prochain rendez-vous est fixé au dimanche 14 février. Au programme : fabrication d’une cabane et d’un tunnel en osier vivant par Philippe Gordien, vannier. Ces animations destinées aux familles avec des enfants à partir de six ans sont gratuites, mais l’inscription préalable est obligatoire au 04 75 36 38 60 car le nombre de places est limité.

Texte : Encres en ScènE

Photos : Nicolas Dupieux / PNRMA

Pour en savoir plus :

Planning des rencontres "Artistes en herbe, tous au jardin !"

Lancement de la saison 4 de l'opération "Accueillons la nature au jardin !"

 

Pour aller plus loin

Mission suivie par

Elu référent : Raoul L'Herminier

Chargé de mission : Nicolas Dupieux

NDPatrimoine naturel et environnement

Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche 
Domaine de Rochemure 
07380 JAUJAC 
Tél. : 04.75.36.38.60.
Portable : 06.19.21.68.34.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

VIE DU TERRITOIRE

Le Parc en images



Voir la photothèque


Rechercher une actualité

 
 

Agenda

    Voir tous les évènements


    Le Parc à la loupe


    Découvrez les artisans, les producteurs, les sorties rando, les événements, les rendez-vous terroir, les maisons et musées... des Monts d'Ardèche.

    Accédez à la carte interactive

    carte-interactive

     

     

     

     

     

     

     

     

    Météo


    Jaujac, Parc des Monts d'Ardèche