Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

L'actualité du Parc

Retour à la liste

Hérisson et chauves-souris, les petits mammifères au jardin. Retour sur la journée à la Maison du Parc

Publié le 14 octobre 2014

Retour sur la 5ème journée « Accueillons la nature au jardin : la biodiversité, ça se cultive en famille », sur le thème des petits mammifères du jardin. Dimanche 5 octobre 2014.


Pour ce cinquième rendez-vous au jardin, c'est à nouveau Nicolas Duroure, ornithologue à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), qui accompagne les vingt-et-un enfants et les onze adultes présents ce matin, alors que les nuages envahissent le ciel de plus en plus gris. Quelques gouttes de pluie soulignent les rares rayons du soleil caressant la nature d'automne à peine flamboyante.

Au programme : la découverte des traces des mammifères, empreintes de pas, restes de repas, déjections, résidus de poils... « Les mammifères au jardin c'est tout un petit monde très discret car les animaux sont crépusculaires ou nocturnes, précise Nicolas Dupieux du Parc naturel régional. Alors il est plus simple de trouver des traces de leurs passages que de les observer. »

  • Petit portrait de famille

Mais avant de partir dans la forêt autour du château de Rochemure, Nicolas Duroure passe en revue les principaux mammifères présents en Ardèche. Grâce à une succession de photos et maintes explications, il livre les secrets de ce petit monde afin que chacun puisse mieux se rendre compte de sa richesse.

Parmi les mammifères les plus gros, le sanglier, le chevreuil et le cerf occupent une place importante dans notre environnement forestier. « Le cerf n'existait pas chez nous, explique Nicolas Duroure, mais ceux, nombreux, présents sur le territoire du parc national des Cévennes en Lozère arrivent dans nos forêts. On l'a observé à la Croix de Bauzon et vers Privas. » Le loup aussi revient après avoir été éradiqué par l'homme. Quant au renard, il n'a jamais cédé sa place.

La fouine fréquente les granges tandis que la martre ne quitte pas la forêt. Le putois apprécie les bords de rivière et le blaireau se régale des noisettes dans les jardins et les haies. La genette, la belette et l'hermine, dont le pelage estival marron devient blanc en hiver sauf le bout de la queue restant complètement noir, complètent la liste des mammifères, sans oublier lièvre, lapin, écureuil, castor, marmotte au Gerbier et au Mézenc, taupe, rat, loir, lérot, mulot et musaraigne. « Tous les rongeurs sont très présents au jardin et ils jouent un rôle fondamental au jardin, assure Nicolas Duroure. » La diffusion des photos se poursuit et un enfant déclare. « Il est joli le lérot, je crois qu'il est déguisé. »

Sur le mur apparaît la loutre, fine et élégante. Invisible et tellement discrète, on ne décèle sa présence qu'aux crottes qu'elle laisse sur les pierres des rives des ruisseaux. À deux pas du domaine de Rochemure, elle occupe le Lignon à la hauteur de Jaujac. Ses crottes sont facilement reconnaissables ; elles dégagent une forte odeur de poisson. Il ne reste plus qu'à découvrir les chauves-souris et le hérisson, les deux vedettes de la journée.

  • Chauves-souris et hérissons, maîtres de la nuit

Les chauves-souris comptent une trentaine d'espèces en Ardèche, de toute taille et vivant en différents endroits. Il est souvent très difficile de les identifier en vol et dans l'obscurité si on n'est pas un spécialiste. Quant au hérisson, son rôle au jardin est juste essentiel. « Autrefois les campagnes étaient ponctuées de bosquets, de haies et de zones humides, souligne Nicolas Duroure. La variété des biotopes était assurée. Aujourd'hui avec le remembrement, l'environnement de nombreuses régions s'est considérablement appauvri. Les animaux les ont désertés. Heureusement chez nous la nature est encore préservée, et nous pouvons agir à notre échelle pour garantir cette diversité. » Ainsi en privilégiant un environnement diversifié dans son jardin, on offre aux mammifères de belles conditions de vie.

  • Des gestes simples pour aider ces animaux

Les principes du jardinage écologique conviennent bien à cette diversité. Un simple tas de pierres procure un abri à des animaux qui vont se régaler des insectes nuisibles aux légumes du jardin. Une caisse avec son tunnel d'accès camouflée sous un tas de bois et voilà un abri pour le hérisson qui mange des scarabées et leurs larves, des escargots et des limaces. Placé contre un mur, un abri à chauve-souris lui procurera un point de repos diurne entre ses repas de papillons, de tipules et de moucherons. « La chauve-souris a beaucoup souffert de sa réputation dans les siècles passés, regrette Nicolas Duroure. On pensait qu'elle s'accrochait dans les cheveux, qu'elle suçait le sang. Elle avait mauvaise réputation comme le loup ou la salamandre. »

Abris à hérisson et à chauve-souris seront fabriqués l'après-midi. En attendant, il est l'heure de partir sous le couvert des arbres pour mener une véritable enquête en découvrant des indices d'animaux sur le terrain.

  • Sur la piste des mammifères

Chacun se munit du petit guide « Pister les rongeurs en forêt » et prend le chemin. Nous sommes certes trop nombreux pour avoir une chance de surprendre le moindre animal. En revanche, nous ne tardons pas à croiser les premières traces. En bordure du chemin, dans la terre détrempée est imprimée une empreinte de patte de renard et quelques dizaines de centimètres plus loin celle d'un sanglier. Contre l'écorce d'un chêne un sanglier a oublié une poignée de ses poils. De très jeunes cèdres furent écorcés par le frottement des bois d'un chevreuil. Des cônes de pommes de pins rongés par les écureuils ou par les sangliers jonchent le sol. Enfin sur le chemin du retour, des crottes de martre trahissent son activité nocturne. « Les gros arbres morts sont une richesse pour la faune de la forêt, assure Nicolas Duroure. Les pics, les écureuils, les chouettes et les hiboux, et de nombreux insectes y trouvent refuge. »
Flânant à la recherche d'autres indices, on cueille même quelques girolles et un jeune cèpe. C'est vraiment une belle journée.

  • Atelier fabrication de gîtes !

Le déjeuner sur les tables dressées dans le jardin du château est un moment convivial qui s'étire un peu en longueur. Ensuite outils en main chaque famille essaye de suivre avec minutie le plan de l'abri à chauve-souris puis de celui à hérisson.
Le premier s'accroche à trois ou quatre mètres de hauteur à l'abri des vents dominants et de la pluie en adoptant une orientation sud à sud-est ; jamais au nord à cause des rigueurs de l'hiver et à l'ouest à cause de la grosse chaleur des fins de journées estivales. Ensuite pour être certain de son occupation, il suffit de regarder au sol. Les petites crottes présentes peuvent toutefois être confondues avec celles d'une simple souris. Pour être sûr qu'il s'agit bien de l'occupante désirée, on écrase la crotte sous son doigt et si elle se réduit en poudre, des restes d'insectes, l'expérience est réussie.

L'abri à hérisson est posé sur des pierres l'éloignant du sol sous un tas de bûches lui procurant une bonne isolation. À l'intérieur, on peut déposer un lit de copeaux de bois, ou rien du tout, mais jamais d'herbe qui pourrait pourrir avec l'humidité...

La journée se termine sous le soleil revenu. Les enfants sont heureux de leurs réalisations, les parents également. Une part de brioche et un verre de jus de fruits pris dans le jardin, quelques plaisanteries, des éclats de rire et surtout des sourires sur toutes les lèvres. Oui, cette journée fut vraiment belle.

Texte et clichés : Bruno Auboiron

Calculer votre itinéraire

Pour aller plus loin

Mission suivie par

Elu référent : Raoul L'Herminier

Chargé de mission : Nicolas Dupieux

NDPatrimoine naturel et environnement

Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche 
Domaine de Rochemure 
07380 JAUJAC 
Tél. : 04.75.36.38.60.
Portable : 06.19.21.68.34.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

VIE DU TERRITOIRE

Le Parc en images



Voir la photothèque


Rechercher une actualité

 
 

Agenda

    Voir tous les évènements


    Le Parc à la loupe


    Découvrez les artisans, les producteurs, les sorties rando, les événements, les rendez-vous terroir, les maisons et musées... des Monts d'Ardèche.

    Accédez à la carte interactive

    carte-interactive

     

     

     

     

     

     

     

     

    Météo


    Jaujac, Parc des Monts d'Ardèche