Parc Naturel Régional des Monts d'Ardèche

Crétacé (145 à 65 millions d'années): Les continents continus de s'éloigner

cretace

Planisphère crétacéDurant le Crétacé, le supercontinent la Pangée finit de se disloquer pour former les continents actuels. L'océan Atlantique s'élargit : le Gondwana, qui s'était auparavant détaché de la Pangée, se fracture en Antarctique, Amérique du Sud et Australie, et s'éloigne de l'Afrique.

 

cretacé

 Le Crétacé commence par le Berriasien, un étage géologique dont la référence mondiale a été définie en Ardèche à Berrias. Ce sont des calcaires blancs difficiles à distinguer des calcaires jurassiques sous-jacents.

 

Acouches dans les marnes du valanginien la fin du Berriasien, la mer s'approfondit. Les couches de marnes du Valanginien se déposent. Elles sont datées d'environ 140 millions d'années. Elles indiquent des dépôts successifs de sédiments argileux en eau profonde. Ces marnes s'accumulent sur plusieurs centaines de mètre d'épaisseur. Semblables à celles du Jurassique par leur faible résistance à l'érosion, elles donnent autour du Coiron les ravines et les talus comme à Saint-Laurent-sous-Coiron et Valvignères.ammonites1

L'influence de la haute mer est également confirmée par la présence de fossiles d'ammonites.

cretace bloAu milieu du Crétacé, les fonds marins se stabilisent et se comblent, la calcaire à rudiste1tranche d'eau se réduit et devient favorable à l'installation de récifs coralliens.

Bien à l'abri derrière le récif dans le lagon, vivaient différentes espèces de rudistes. Ils représentaient d'importantes colonies qui ont données naissance à des calcaires bioconstruits : les calcaires à rudistes (calcaire urgonien).fin creta

A la fin du Crétacé, une nouvelle crise du vivant survient, parmi les diverses causes un important impact d'astéroïde, des éruptions volcaniques, des crises tectoniques ... Les ammonites, les bélémnites et la plupart des dinosaures disparaissent. Seule la lignée des oiseaux survit.

 

Où en Ardèche ?

Gorges de lArdèche01

 

En Ardèche ces calcaires récifaux forment un massif de 300 mètres d'épaisseur et de plusieurs dizaines de kilomètres carré entaillés par les gorges de l'Ardèche.